Thursday, August 31, 2017

Word Press 2017

Discussion du Groupe Photo de l'Anticafé
31 aout 2017

Proposé : 80,000 images, Choisi : 152



Burhan Ozbicili, photographie gagnante
Agence Associated Press
L'assasinat d’un diplomate russe par un policier turque.

Photo qui a choqué à l’échelle de la planète

Cette sélection a suscité une controverse, puisque plusieurs membres du jury soutiennaient qu’il ne faut pas publier de photos de responsables d’actes terroristes, afin d’éviter de leur faire une publicité indue.

Selon Matthieu Rytz, président de World Press Photo Montréal, ce cliché mérite le premier prix parce que « ce que représente cette photo est tellement important, au-delà du terrorisme et de l’assassinat. Elle montre l’incapacité de gérer le conflit syrien ».

Que voit-on sur la photo?
Ambassadeur russe tué durant une exposition vernissages de photos russes.
Événement pendant la prise de photo d’archives
Derrière plusieurs rangés de gens. Au moment des tirs, les gens se sont enfuis et il s’est trouvé face au tueur. Il a su gardé son sang-froid. Il a été capable de prendre l’appareil et capter la scène.
On voit l’assassin, Mevlut Mert Altintas, un policier, l’arme à la main et la victime au sol.

Ce genre de photo soulève toujours la controverse, car elles semble glorifier la violence.

En tant que journaliste, il s’est senti obligé de faire son travail et de capter la scène.

Ne voit-on pas seulement des photos dérangeantes?
Dérangeantes mais nécessaires.

Impression de violence envers celui qui est photographié.

Brutalité du photographe

Photo doit déranger

Beauté de la scène, geste politique qui encourage la violence



No comments:

Post a Comment